Circuit d’interprétation à Port-en-Bessin (14)

atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (7)

 

 

atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (10) atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (9) atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (8)
atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (6)atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (4) atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (5)

atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_aménagement-de-huit-sites_port-en-bessin (3)

INTITULÉ DU MARCHÉ : Aménagement de 8 site sur la ville de Port-en-Bessin
ADRESSE DU PROJET : Port en Bessin (14) CALVADOS
MAÎTRE D’OUVRAGE :
Ville de Port en Bessin
14520 Port En Bessin Huppain
MAÎTRISE D’OEUVRE :
Atelier de Saint Georges : Architecte DPLG sculpteur mandataire
Benoît Flin : Architecte DPLG
TYPE DE MISSION : Mission complète loi MOP
DATE DE RÉALISATION : Livraison : 2000
COÛT DE LA RÉALISATION : 275000 euros

 

Le projet concerne l’aménagement d’un circuit d’interprétation sur le thème de la pêche qui s’étend sur la commune de Port en Bessin.

Il s’agit d’un traitement de l’espace urbain comprenant des interventions artistiques sur 8 sites. Ces 8 sites ont été aménagés sur le pourtour des bassins de Port en Bessin afin de relater l’histoire, la pêche, le commerce, le paysage et la peinture de Port en Bessin.
Ce circuit d’interprétation thématique permet aux promeneurs de découvrir la vie d’un port de pêche artisanal résolument tourné vers le grand large. Huit bornes informatives jalonnent ce parcours propice à la découverte de l’histoire d’un port de pêche qui oscille entre tradition et modernité.

En surplomb de l’avant-port de Port en Bessin, on peut voir la tour Vauban, édifiée en 1694 par Décombe, un assistant de Vauban. Cette réalisation s’inscrivait dans le plan de fortification des côtes françaises mis en place suite à la défaite de la Hougue.
A la suite de la construction de deux batteries, elle servit de poudrière au cours du XVIIIème siècle. En 1948, elle fut classée à l’Inventaire des Monuments Historiques.
En contrebas de la tour un muret de béton dans lequel des assises sont intégrées a été aménagé de manière à permettre aux promeneurs de se détendre et profiter du paysage au cours de leur ballade.

En poursuivant l’ascension on peut profiter du panorama sur le site de Port-en-Bessin-Huppain.
Ce paysage a d’ailleurs inspiré de nombreux artistes, parmi lesquels les créateurs du mouvement néo-impressionniste : Georges Seurat (1859-1891) et Paul Signac (1863-1935). Dans le cadre de ce projet, bien que le thème principal du circuit d’interprétation soit la pêche, quelques chevalets en métal font tout de même référence à la peinture comme un clins d’oeil aux artistes.

Comme on le voit sur les photos, le circuit est jalonné de totems de signalétique relatant la vie d’un port de pêche et de son évolution au fil du temps. Les totems inspirés de l’image du phare sont dispersés sur 8 sites.

Les totems sont accompagnés d’interventions artistiques (sculptures et éléments de mobilier urbain en granit, marbre et métal rouillé) spécifiquement conçues pour ce projet. Les sculptures réalisées par l’architecte sont comme des traces des usages du port et du temps passé que l’on aurait abandonné dans la ville. On retrouve ainsi des caisses de poissons et des cordages en fonte d’acier rouillé. Des bittes d’amarrage le long des bassins du port.

De nombreuses assises ou bancs sont également dispersés tout le long du circuit d’interprétation. On retrouve des petits sièges en granit disposés de manière à profiter du paysage environnant. Il y a également des sculptures en marbre intitulées «bancs de poissons»