Eco-quartier à Roncherolles-sur-le-Vivier (76)

atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_eco-quartier_roncherolles-sur-le-vivier (5)atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_eco-quartier_roncherolles-sur-le-vivier (1)atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_eco-quartier_roncherolles-sur-le-vivier (4)atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_eco-quartier_roncherolles-sur-le-vivier (6)

atelier-de-saint-georges_aménagement-urbain_eco-quartier_roncherolles-sur-le-vivier (2)

INTITULÉ DU MARCHÉ : Réalisation d’un éco-quartier et étude pour 40 logements
ADRESSE DU PROJET : Roncherolles sur le Vivier (76)
MAÎTRE D’OUVRAGE : Mairie de Roncherolles sur le Vivier,
MAÎTRISE D’OEUVRE :
Atelier de Saint Georges : architecte DPLG mandataire
Atelier des paysages : paysagistes DPLG
BET Bailly : bet VRD
Ginger Environnement
TYPE DE MISSION : Mission complète loi MOP
DATE DE RÉALISATION : Livraison septembre 2013
COÛT DE LA RÉALISATION : 1 265 000 d’euros

 

Le projet porte sur la réalisation d’un écoquartier composé d’un parc public et de quarante logements répartis entre maisons individuelles, logements individuels groupés et logements collectifs. Ce projet d’aménagement a été réalisé selon les enjeux du développement durable, dans une approche sociale et environnementale :
Gestion des eaux de pluie par le biais de noues paysagères et de mares, préservation de la biodiversité et réalisation de bâtiments basse consommation. Aménagement d’un parc public et réalisation de jeux pour enfants en vue d’un développement social.

Le travail de l’Atelier de Saint Georges porte sur la totalité des aménagements réalisés sur l’ancien site de la ferme Debruyne : un parc public, la remise en état de la mare, la déviation de la route départementale 91, la création d’une nouvelle entrée pour l’école, le découpage du parcellaire, le réseaux de cheminements…ainsi que sur la réalisation d’un cahier des charges pour le lotissement.
L’aménagement global a été abordé de manière à valoriser les caractéristiques et les qualités existantes du site, notamment : sa déclivité vers le Sud, les vues lointaines vers la campagne environnante et les liaisons visuelles et physiques entre le centre bourg de la commune et l’ensemble du lotissement. La gestion des eaux pluviales se fait par un système d’hydraulique douce permettant de drainer l’eau vers les mares du parc par le biais de noues et d’un fil d’eau. Un réseau de cheminements piétons permet de relier les différents lots entre eux ainsi que les différentes zones d’activités.
Le projet prévoit la réalisation de 40 logements dont la construction revient à Logéal Immobilière et dont la conception a été confiée à l’architecte Joel Souris suivant le cahier des charges défini par les architectes de l’Atelier de Saint Georges.